Emissions de CO² d'EDF

Publié le par François Cordelle

Emissions de CO² d'EDF

De plus en plus souvent, on reproche à EDF de ne réduire que très peu ses émissions de CO². C'est exact, mais pas étonnant :

En effet, la transition énergétique visant à réduire les gaz à effet de serre (GES) est du passé pour EDF, car actuellement, la production d'électricité provient, en fonction des sources, dans les proportions suivantes de :
 

  • 80% nucléaire.
  • 10% hydraulique.
  • 6% éolien et solaire.
  • 4% charbon, fuel, gaz et bois.

 

La seule source produisant des GES ne comptant que pour 4%, on ne peut attendre des miracles en quantité ; le seul gain escomptable peut résider dans le remplacement de l'usage du charbon, du fuel et du bois par celui du gaz, le moins polluant, qui ne pourrait être totalement annulé du fait du caractère aléatoire d'une énergie éolienne abondante.

 

EDF n'est pas en retard, il est tellement en avance qu'il n'a plus rien à faire à ce sujet, il a presque tout fait. Par contre, il est probablement possible de réduire les émissions de CO² en économisant dans les usages non électriques de l'énergie, et même par le transfert de certains de ces usages vers l'électricité, plutôt que d'en préconiser la réduction; en particulier ne pas recommander l'usage des chauffe-eau à gaz plutôt qu'électriques en abrogeant une loi récente qui aboutit au résultat inverse.

 

Moralité : se méfier des estimations relatives, en pourcentage...et rechercher la vérité des chiffres concrets, c'est plus sûr et cela parle plus, et ne pas oublier que l'objectif essentiel est de réduire les émissions de GES et non pas de développer à tout prix les énergies renouvelables.

 

Puisqu'il semble que l'on reparle de ce que devrait être une « taxe carbone »,il est intéressant de chiffrer les économies que procurent et qui ont résulté, de la mise en œuvre du parc nucléaire d'EDF :

 

Actuellement, si la production annuelle du parc ( 430 TWh) devait être assurée par des centrales au fuel, les émissions de GES seraient de 345 millions de tonnes de CO².

 

Depuis le début de l'exploitation du parc (1977) jusqu'à 2015 incluse, la production cumulée a été de l'ordre de 13.000 TWh ; s'il avait fallu avoir recours à des combustibles fossiles (fuel principalement) pour les produire, la quantité de GES émise aurait été de l'ordre de 10,5 milliards de tonnes de CO². La traduction en Euros du gain résultant, pour 100€/ tCO², serait de 34,5 milliards d'Euros par an, et de plus de 1.000 millliards d'Euros depuis 1977 ! A mettre en regard d'un investissement de l'ordre de 7 milliards par tranche nucléaire.

 

Quels sont les pays, en Europe et même dans le monde, qui ont réduit leurs émissions de GES de plus de 10 milliards de tonnes de CO² en 38 ans, n'émettant ensuite que quelques millions de tonnes de CO² par an, pour produire plus de 400 Twh garantis ?

Emissions de CO² d'EDF
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article